L’expérience utilisateur est une force pour le bien. Dans un monde de plus en plus technologique, concevoir des produits en gardant en tête des personnes réelles nous aide à vérifier si la technologie s’intègre dans nos vies d’une manière humaine. C’est une voix de raison faisant valoir que les produits et la technologie peuvent soutenir et même enrichir notre humanité fondamentale.

Le monde a besoin de plus. Alors que les frontières restent floues entre le monde technologique et le monde analogique, tout ce que nous achetons et utilisons nous devrons voir en perspective centrée sur l’utilisateur. Les entreprises qui ne se considéraient pas avant l’expérience utilisateur comme la partie du mode d’affaires se rendent compte qu’elle l’est maintenant. Nous y faisons tous. Ce champ ne peut que croître.

Dans le design, l’expérience utilisateur signifie de pratiquer un ensemble de méthodes et de techniques pour la recherche de ce que les utilisateurs veulent et de quoi ils ont besoin, et signifie aussi de concevoir des produits et des services cohérents à ces désires et ces besoins. Grâce à une bonne expérience utilisateur, vous essayez de réduire la friction entre la tâche à accomplir et l’outil à utiliser pour accomplir cette tâche.

Dans la définition du travail simple, on peut dire que l’expérience utilisateur est un ensemble d’effets produit par des interactions et par des perceptions de quelqu’un lors de l’utilisation d’un produit ou d’un service [1].

L’expérience de l’utilisateur se définit en sept facettes :

  • Utile. Le produit ou le système doit être utile.
  • Utilisable. La facilité d’utilisation reste indispensable, et pourtant les méthodes centrées sur l’interface et les perspectives de l’interaction homme-ordinateur n’abordent pas tous les aspects de la conception web. En bref, la convivialité est nécessaire, mais pas suffisante.
  • Souhaitable. Notre quête de l’efficacité doit être modérée par une appréciation de la puissance et la valeur de l’image, l’identité, la marque, et d’autres éléments du design.
  •  Trouvable. Les sites Web navigables et des objets repérables, afin que les utilisateurs puissent trouver ce dont ils ont besoin.
  • Accessible. Tout comme nos bâtiments sont pourvus d’ascenseurs et de rampes, nos sites Web doivent être accessibles aux personnes handicapées  qui présentent plus de 10% de la population. Aujourd’hui, c’est devenu le standard.
  • Crédibles. Les éléments de conception doivent être persuasifs influent les utilisateurs de faire confiance et de crois à ce qu’on leur dit.
  • Précieux. Nos sites doivent offrir de la valeur à nos commanditaires. Pour les sites avec les non-profits, l’expérience utilisateur doit faire progresser la mission. Avec les sites commerciaux, il doit améliorer la satisfaction du client [2].

honeycombbig

Sources :

[1] BULEY, L. (2013). «The User Experience Team of One», Rosenfeld Media, Brooklyn, 265p.

[2] MORVILLE, P. (2004). « User Experience Design », Semantic Studios [Site Web], disponible à : http://semanticstudios.com/publications/semantics/000029.php